Bienvenu parmi nous
 

blblbl

What ? It's a... Human ? [Saskia] [Attention, sujet hot, peut heurter la sensibilité des plus jeunes]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

 :: Beacon Hills :: Forêt :: La clairière
Aller à la page : Précédent  1, 2
MessageSujet: Re: What ? It's a... Human ? [Saskia] [Attention, sujet hot, peut heurter la sensibilité des plus jeunes] Dim 3 Avr - 2:37

What ? It's a.. Human ?
Casey & Saskia
You are..?

Saskia.. Je la regardais, j'étais perdu au final. Je devais donc me taire.. Pour apprécier le moment présent je présume ? J'acquiesçais tel un bon soldat et venais embrassé langoureusement ses lèvres. Elle rompait rapidement le baiser pour me faire rencontrer sa poitrine dans laquelle je me perdais. Mes joues étaient carrément rouges brûlantes. J'avais pas l'habitude de rencontrer une paire de lolo comme ça.. Puis je refermais légèrement mes dents, chopant à la fois un peu de sa peau que je mordillais au moment où je sentais ses mains caresser mon entrejambe.. Je frémissais de tout mon long.
Elle recommençait à me guider tel un enfant perdu dans un magasin.. Cette fois si c'était les portes de son jardin secret qu'elle m'offrait. Elle voulait donc allé' jusqu'au bout.. C'est à ce moment là que je me doutais qu'elle avait du " le faire une paire de fois" et avec une paire d'homme pour être si peu gêné par un individu comme moi.

Elle reprenait " le dessus ", dessus qu'elle n'avait jamais réellement perdu..
J'étais alors de nouveau éloignée de sa tête, je fermais mes yeux alors que ma main se rapprochait rapidement de son intimité que je pénétrais a l'aide de mes doigts.. Elle me faisait comprendre ce que je devais faire pour lui faire " du bien " puis se contentait de retirer sa main le temps d'un instant pour que j'essaye de procéder ainsi seul. Je ne me gênais nullement, venant légèrement puis profondément en elle comme un gamin qui essayait un nouveau jouet : je la testais.

Elle s'empressait une fois encore de me diriger vers ses atouts mammaires que je m'empressais de malaxer inlassablement. Cette sensation que j'avais dans mes doigts était incomparable.. Je m'enivrais de celle-ci puis sentais ses hanches se décaler vers les miennes les coïncidant parfaitement les unes contre les autres. C'est alors qu'elle relâchait ses mains pour les poser sur mon torse tout en continuant ses mouvements de bassins qui me faisaient soupirer de plaisir. Elle se penchait au bout d'un moment vers mon cou, commençant à le mordiller pour ensuite parsemer le long de mon corps ces " douceurs " jusqu'à mon entrejambe sur lequel elle commençait des mouvements de purs bonheur. Elle m'avait déjà torturé le téton gauche, le nombril voilà qu'elle s'attaquait à mon sexe. Elle ne m'étonnait plus, je laissais émaner de moi un léger gémissement de plaisir tout en attrapant de ma main gauche son crâne puis ses cheveux que je caressais. C'était trop bon.. Je n'en n'avais d'autant pas l'habitude. Alors imaginez dans l'état dans lequel j'étais.
Je me cambrais légèrement, commençant à donner quelques coups de bassins pour ensuite essayé de revenir au dessus d'elle tout en la faisant basculer en arrière. Je me décalais légèrement pour ensuite la regarder dans les yeux, allaitant. J'essayais de lui faire comprendre qu'elle n'était pas la seule à pouvoir faire tout cela et venais embrasser ses lèvres que je mordais pour faire ensuite le même parcours qu'elle avait entreprit : le cou sur lequel je déposais un suçon, la poitrine que je mordais avec ardeur, le ventre que je griffais, et son entre jambe que je venais embrasser avant de jouer avec son clitoris. Cela pouvait certainement l'étonner mais heureusement que je connaissais mes cours de biologie.. Je continuais mes mouvements avec aise tout en insérant quelques doigts dans son intimité que je taquinais avant de relever mon regard vers la jeune femme pour scruter sa réaction. Comment allait elle réagir..

--------------------------------------------


I do not search, I find.
avatar

Apprends à me connaitre
A savoir:
Ingénu
Voir le profil de l'utilisateur http://beaconhillsdailynews.forumactif.org/t196-i-m-reed-casey
Meute : Humains.
Amours : Rosie ♡
Occupation : Fouineur.
Messages : 315
RPs : 103
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: What ? It's a... Human ? [Saskia] [Attention, sujet hot, peut heurter la sensibilité des plus jeunes] Mar 12 Avr - 0:42
What ? It's .... a Human ?
Feat Casey Reed

 

 
Le petit jeunot dont j'ignorais toujours le nom, me fit basculer de sorte à se retrouver au-dessus de moi. Donc il avait compris ce qu'il devait faire, et tenter enfin de prendre les commandes ? Mais il n'avait vu que le début, il ignorait encore totalement l'effet que pouvait faire la pénétration. Tout ceci jusqu'à présent, n'étais qu'un jeu pour le mettre à l'aise et lui faire découvrir un monde qu'il n'avait encore jamais vu. Une première pour lui. Est-ce que cela m'arrivait souvent de dépuceler des petits jeunots comme lui ? Hum non. J'avais du le faire peut-être une fois avant ce soir durant toute ma vie. J'étais du genre à plus apprécier les hommes qui s'y connaissaient plus dans le domaine. D'un autre côté j'étais du genre dominatrice, alors même si les hommes avaient de l'expérience j'étais du genre à prendre rapidement le contrôle et leur donner des ordres.
Le jeunot faisait la même chose que je lui avait faite précédemment, il m'embrassa, déposa un suçon sur mon cou qui ne tarda pas à disparaître, me mordit la poitrine, griffa mon ventre avant de venir jouer avec mes parties intimes.
Lorsqu'il releva la tête, je pouvais voir dans son regard les questions qu'il pouvait se poser à mon sujet. Qu'allais-je faire ensuite ? Jusqu’où allait-on aller ? Tout en me regardant dans le fond des yeux, il me pénétrer avec ces doigts. Cela était bon, même s'il était qu'un débutant dans le domaine. Loin d'être aussi bon qu'avec des hommes avec plus d'expérience, mais disons que c'était un bon début. Il avait compris qu'il n'avait pas besoin d'être timide avec moi, mais il émettait quand même des réserves. Les doigts qui parcourait mon intimité allait à la même vitesse et faisait exactement la même chose que ce que je lui avait fait faire. Un petit rire m'échappa. Il ne tentait pas de faire des choses innovantes, des choses qu'il avait imaginé ou qu'il avait rêvé. Sourire rassurant, je pris sa main et fit plonger ses doigts encore plus profondément en moi. Lorsque je lui avait saisi sa main et commençai à l'y enfoncer plus profondément, intimider il avait voulu se rétracter, jusqu'à ce se qu'il ferme les yeux et apprécie le fait de me pénétrer avec ses doigts. Ses doigts en moi, sa main touchant largement toute mon intimité, je lui fis faire des mouvements de plus en plus rapide jusqu'à ce que je vois à son entre-jambe le plaisir monter d'un cran et qu'il pousse quelques gémissements de plaisir. Ses muscles commencèrent à ceux crisper, je souris à ralentis les mouvements afin de lui faire reprendre son souffle et qu'il n'éjacule pas déjà.

Je l'allongeai sur le dos et repris le dessus. Je me mis à califourchon sur lui, attendant qu'il reprenne son souffle. Lorsque se fut fait, je pris son sexe dans ma main et entrepris de lui faire faire les contours de mes parties intimes tout en faisant attention à ce qu'il n'y est pas de pénétration. Pas encore, pas tout de suite. Ses yeux étaient écarquillais par l’émerveillement et le plaisir. Je lâchai son jouet, et m'allonger je lui fis un petit clin d’œil avant de mettre son sexe entre mes seins. Là encore j'entrepris des petits mouvements de va-et-viens. De cette manière, il avait un aperçu de ce que ce serait la pénétration avec son sexe en moi, lorsqu'on passera à cette étape. Les mouvements de va-et viens s'intensifièrent en vitesse. Je laissai son sexe sortir de mes seins pour le mettre à nouveau dans ma bouche, le suçant, le mordant parfois. Là encore, je décidais d'aller plus vite, je sentais que sa peau commençait à chauffait. Trop demander pour un petit jeunot sans expérience ? Dommage, la nuit était encore loin d'être terminé.

Je me relevai, et au lieu de m'assoir en califourchon face à lui, je lui tournai le dos. Il devait sûrement demander ce que je faisais mais il n'eut pas le temps de dire quoi que ce soit. Avec une main, je montrai à son jouet le chemin pour ce glissai jusqu'en moi. Doucement, tout doucement, son sexe se faufila en moi, jusqu'à ce que mes fesses viennent se poser sur lui, signe que tout son être été en moi. Je restai ainsi pour lui laisser le temps de comprendre et de ressentir l'effet que la pénétration faisait. Je commençai alors des mouvements de va-et-viens, tranquillement. Je l'entendais jouir doucement. Je crois qu'il avait plaqué une main sur sa bouche pour étouffer le bruit qu'il faisait. Avait-il peur que des lapins nous entendent ? Je ne pouvais être sûre, je lui tournai le dos. J'accélérai mes petits mouvements sans y aller trop vite, pas tout de suite.
Encore une fois, je m'arrêtai alors que son jouet était tout à l'intérieur de moi. Je restai ainsi un instant. Je sentais que le petit jeunot reprenais son souffle.

Je m'enlevai entièrement de lui, lui fis face à nouveau, lui souris et avec ma langue léché son petit jouet, sensuellement. Je le remis dans ma bouche et repris les petits mouvements de va et vient toujours de plus en en plus rapide.
Enfin, je venais entièrement m'allonger sur lui, je venais le mordre l'oreille et chuchotant dans le creux de son oreille :

- On peut s'arrêter là si tu n'en peux plus

Je mordillais son oreille et le regardais droit dans les yeux. J'ignorais si son expression voulait dire qu'il en voulait plus ou si c'était le fait que je lui avais mordillé l'oreille qui le faisait afficher ce visage. Je penchai la tête sur le côté en fronçant les sourcils me demandant ce qu'il voulait.

 

 
© ANARCISS sur epicode
 

--------------------------------------------

avatar

Apprends à me connaitre
A savoir:
Voir le profil de l'utilisateur http://beaconhillsdailynews.forumactif.org/
Meute : Aucune
Amours : Non plus maintenant
Occupation : survivre
Messages : 41
RPs : 9
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: What ? It's a... Human ? [Saskia] [Attention, sujet hot, peut heurter la sensibilité des plus jeunes] Mer 13 Avr - 0:50

What ? It's a.. Human ?
Casey & Saskia
You are..?

Elle prenait ma main, comme si elle voyait une fois encore me montrer que je pouvais faire plus. au fond de moi j'étais complètement excité, mais une autre partie de moi était tétanisée. Comment pouvais-je donner ma virginité à une inconnu en toute impunité ?
Je lâchais alors un ou deux gémissements sous la pression et Saskia venait alors m'arrêter, comme si elle ne voulait pas que je m'épuise trop rapidement.

Je suivais alors ses directives tout en me plaçant dos au sol. C'est alors que tout commençait. Elle venait caresser mon entrejambe avec la sienne tout en me faisant ainsi languir un instant avant de posséder par la suite mon sexe entre sa poitrine. Cette sensation.. De chair sur la chair. C'était complètement l'extase. Comment pouvais-je ne pas y avoir goûté plus tôt ? Si seulement !
Elle me pénétrait alors calmement, dos à moi tout venant poser ses hanches contre les miennes comme si elle en avait l'habitude. Les miennes étaient plus carrées que les siennes alors que les siennes étaient plus évasées telles de jolies fesses d'une jeune femme.
Elle commençait alors ses mouvements de va et viens et c'est  alors que je venais étouffer tel un réflexe mes gémissements. Je venais ensuite contre son dos puis allaitais a son oreille tout en gardant mes soupires contre la jeune femme. Mon cœur battait rapidement, ce n'était pas que je n'étais pas endurant mais bel et bien parce que je n'avais pas l'habitude.

Je me rallongeais un preu, reprenant mon souffle. Elle revenait alors sur mon torse me susurrant à l'oreille des mots qui me réveillaient. Elle me cherchait, ou quoi ?
Je lâchais un petit gémissement suite à son mordillement puis souriait légèrement en coin et venais attraper sa cuisse, ce qui me permettait de la faire basculer sous moi.

Elle avait les cheveux contre les feuilles et me fixait encore avec le même regard tout en restant ainsi.

- Ce n'est pas moi qui faiblirait le premier. Saches le.

Je n'étais peut-être pas le plus expérimenté mais je savais que j'avais tout de même une " bonne endurance " malgré mon cœur qui avait dû raté quelques bonds. Je chopais alors juste en dessous de ses fesses ses cuisses, l'embrassant par la même occasion avec ardeur puis la remontait à la souche où je la posais tout en faisant bien attention à elle. Peut-être que je ne devais pas prendre toutes ses réflexions de façon personnelle.. Mais je me devais de me surpasser, j'en sentais le besoin.
C'est alors que je venais titiller son entrejambe avec ma main une fois encore et cette fois si, l'insérait plus vigoureusement avec mon autre main qui se baladait sur corps. Mes canines mordillaient ses lèvres puis je venais cette fois si caresser mon sexe contre le siens. Je venais titiller son clitoris avec mon indexe, le tirent par instants et la pénétrait assez violemment. Je donnais de grands coups cette fois si, ne manquant pas de force et de vitesse. C'était carrément éprouvant car je finirais bientôt par tomber de fatigue.. Mais je me donnais ainsi à fond. Je voulais la voir gémir au fond.

--------------------------------------------


I do not search, I find.
avatar

Apprends à me connaitre
A savoir:
Ingénu
Voir le profil de l'utilisateur http://beaconhillsdailynews.forumactif.org/t196-i-m-reed-casey
Meute : Humains.
Amours : Rosie ♡
Occupation : Fouineur.
Messages : 315
RPs : 103
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: What ? It's a... Human ? [Saskia] [Attention, sujet hot, peut heurter la sensibilité des plus jeunes] Lun 18 Avr - 2:58
What ? It's .... a Human ?
Feat Casey Reed

 

 
Je me mis à rire. Un autre petit morveux avec un égo largement surdimensionné. S'il croyait vraiment que ce serait moi qui dirait stop ... certes il était puceau, et n'avais aucune idée de ce qu'était une partie de jambe en l'air mais quand même, fallait pas non plus exagéré.
Il me fit basculer sous lui. Je levai un sourcil avec un pincement au lèvre. Cette fois-ci ce n'étais pas par agacement, mais pour retenir un nouveau rire. Tout en m'embrassant il m'amena sur la souche. Le sol aurait été bien plus accueillant que cette souche. Mais allons bon, je décidais de le laisser faire, de le laisser prendre les commandes pour qu'il puisse s'amuser un peu. Après tout les hommes n'aimaient pas que nous les femmes contrôlions tout. Ils aimaient se sentir puissant, viril et j'en passe.

D'une main il vint à nouveau découvrir ma féminité, alors que de l'autre il parcourait mon corps. Il aimait mon corps ? Ce n'était pas le premier. Il mordait mes lèvres alors qu'il donna un grand coup de bassin pour me pénétrer. Enfin ! J'avais peur qu'il ne refasse les préliminaires que je lui avais montré plus tôt. Mais non, il m'avais enfin pénétrer. Il donnait de grand coup de hanche, rapide et presque fort ... pour un puceau de morveux.
Pour qu'il puisse mieux se glisser en moi, j'enroulais mes jambes autour de ses hanches. Avec l'un de mes pieds je venais caresser ses fesses, parfois glissant un de mes orteils entre chaque fesses. Dans ces moments là, il gémissait de plaisir, visiblement ça lui faisait du bien.
Je passais ma main sur son torse, glissant jusqu'à son entrejambe, je le sentais se raidir et ralentir tout en voulant aller plus profondément en moi. Oh non, s'il commençait à ralentir le rythme j'avais peur qu'il ne me baise de manière trop ... gentiment, trop passionnément, comme si nous étions deux amants qui se retrouvais dans la forêt. Alors je mis ma main sur l'une de ses fesse la griffant, puis remonter le long de son dos, tout en continuant de le griffer. Il poussa un bon cri de plaisir et repris sa vitesse.

Chaque mouvement qui l'amenait en moi le faisait pousser de plus en plus de cri de plaisir. Si tout à l'heure il avait retenus ses cris de joie (de peur d'effrayer les lapinous environnement) là il ne se retenait plus, tel un athlète en plein effort. Il jouissait. Son sexe aussi.
J'allongeais mes bras au-dessus de ma tête et fermais les yeux, je voulais me concentrer sur ses mouvements de hanches, sur ses cris de jouissances et je repensais aux premières fois que je l'avais fait. Avec mon supérieur, avec celui qui m'avait appris à me contrôler lors de mes pleines lunes.
Mon partenaire finit par éjaculer. Je rouvris les yeux pour observer le petit jeunot au dessus de moi qui observait ce qui se passait avec son sexe. Je secouai la tête avec un petit sourire en coin, vu la tête qu'il faisait, il devait sûrement trouver que cela faisait "beaucoup". Je le fis basculer pour me retrouver à nouveau sur lui. Je voulais lui montrer ce que cela faisait, qu'il pouvait sortir bien plus. Et ce ne serait pas trop compliqué puisque c'était sa première fois. Oui maintenant qu'il avait vécu sa première éjaculation, je ne pouvais plus l'appeler le puceau. Je gardais son sexe en moi, un instant, alors qu'il continuait d'éjaculer, lui vint caresser à nouveau mon corps, s'attardant largement sur mes seins. Alors je repris les mouvements de va-et-viens bien plus rapidement qu'il ne l'avait fait. Il n'avait visiblement pas fini de jouir, il hurlait à quel point c'était bon, tout en fermant les yeux et en s'agrippant à mes seins comme si sa vie en dépendait.
Là il pouvait dire qu'il éjaculait beaucoup. Puis dans un dernier hurlement de plaisir, il finit et tout ses muscles finirent pas se décontracter.

Je levai les yeux au ciel, cela aurait été rapide. Je ralentis mes mouvements de bassin. Les mouvements de va-et-viens était ce qu'on pouvait dire à la vitesse minimum. Son coeur battait à tout rompre, parfois cela louper quelques sauts. Cela aurait été dommage qu'il meurt d'une crise cardiaque alors que je n'avais pas décidé que c'était terminé.


A nouveau je le fis passer sur moi. Mais cette fois-ci je lui tournai le dos. J'espérais qu'il comprendrais ce que cela voulait dire. Je sentis ses mains caressais mes fesses et parcourir mon corps jusqu'à mes seins ... bah décidément le jeunot s'était entiché de mes seins. Étant donnée que rien ne se passais, je me mis à genoux, le jeunot toujours derrière moi :

- Bah alors, qu'est-ce que tu attends ? Sauf si tu veux être le premier à abandonné ?

C'était de la pure provocation, j'espérais pouvoir le faire sortir de ses gonds et qu'il repasse à l'action. Il avait éjaculer une première fois c'était bien, mais le faire une seconde fois dans la même fois, ce serait mieux.
Ma provocation fit son effet, ses doigts parcoururent mon ventre pour descendre jusqu'à mon intimité d'où il me pénétra avec ses doigts alors qu'avec son sexe il entamait une nouvelle expérience de mouvement de va-et-viens, je poussais alors mon premier gémissement de la soirée ....
 

 
© ANARCISS sur epicode
 

--------------------------------------------

avatar

Apprends à me connaitre
A savoir:
Voir le profil de l'utilisateur http://beaconhillsdailynews.forumactif.org/
Meute : Aucune
Amours : Non plus maintenant
Occupation : survivre
Messages : 41
RPs : 9
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: What ? It's a... Human ? [Saskia] [Attention, sujet hot, peut heurter la sensibilité des plus jeunes] Sam 23 Avr - 1:17

What ? It's a.. Human ?
Casey & Saskia
You are..?

Mes mouvements étaient bien plus nets, précis et surtout puissant. Bien que j’avais eu donné pas mal de moi-même, j’avais pu  néanmoins garder une certaine vigueur, vigueur que je faisais certainement ressentir par cette certaine « aisance ».  
Je venais de retrouver une vitesse de croisière, me permettant de lui faire subir des mouvements plus durs et plus amples. Je ne me privais pas car après tout : pourquoi serais-je embêté par une quelconque gêne au vu de ce qu’elle m’avait fait endurer il y a encore quelques minutes ?
C’était donc à moi de lui prouver, lui prouver que je n’étais pas le petit garçon sans énergie qu’elle devait sans doute penser. Ses jambes venaient se faufiler prêt de moi, venant alors caresser ma peau de façon douce.. Cela m’avait fait frissonner de tout mon long, a vrai dire elle n’avait encore jamais été aussi douce depuis le début de notre aventure.. Ses orteils parcouraient alors ma raie ce qui au final ne me déplaisait pas, je poussais quelques soupires.
Sa main se glissait à mon torse, torse légèrement gonflé de par notre sport qui me semblait de plus en plus bon. C’est alors que je commençais à ralentir, ce n’était pas de plein grès en réalité car c’était pour moi quelque chose de normal… Je ralentissais toujours, encore et encore dans tous les domaines. Elle venait poser sa main à mes fesses, je redoutais alors le moment fatidique : je prévoyais maintenant ses gestes. Ses ongles se plantaient dans ma chair, venant alors suivre le long de ma colonne vertébrale pour me lacérer tout mon long : je lâchais un long cri, cri qui se terminait par un râle et un coup de hanche bien placé. Ma vitesse augmentait de nouveau, elle avait eu ce qu’elle voulait une fois encore, je le lisais sur son visage heureux. Je me mordais alors la lèvre en la contemplant. Elle avait alors réussi comme à me débloquer, je me lâchais ne pensant plus à notre environnement ce qui me permettait de gémir en toute tranquillité, venant parfois à son oreille pour me cambrer ensuite. Je sentais par moments que j’arrivais à la fin de mes compétences, comme elle le savait ce n’était pour moi que ma première fois.. Je n’étais en l’occurrence pas très bon sur une si longue distance. Je finissais par m’affaisser sur elle, attrapant une fois encore sa poitrine généreuse tout en mordant sa peau avant de lâcher un hurlement de plaisir et d’un dernier coup de hanche tout en jouissant en elle. J’étais à bout de force, mes muscles se décontractaient, mon pouls redevenait constant.  
Elle reprenait alors la relève, continuant des mouvements plus lents. Je finissais par avoir de nouveau des battements de cœur plus rapide comme si je n’en pouvais plus. J’haletais, tournant ma tête contre sa poitrine sur laquelle je sentais sa propre respiration. Elle finissait par adopter une autre position, position qui me faisait sourire et qui était pour le moins impromptue !
Je venais poser ses mains sur ses fesses, fesses que je caressais lentement avant de venir me poser contre elle et caresser de nouveau sa poitrine. Cette sensation ne me laissait vraiment pas indifférent.. Je crois qu’elle me revigorait d’autant plus !
Je lâchais un « tss » entre mes dents à ses mots puis venais le lui répondre

- Je sais déjà qui perdra.. C’est joué d’avance..
Disais-je essoufflé.

J’avais totalement mordu à l'hameçon qu'elle m'avait tendue.. Ce qui faisait qu’au final mes doigts se glissaient vers son intimité que je pénétrais doucement. Mon entre-jambe se remettait « à l’action » et se glissait en elle une fois encore pour entamer une fois encore de longs va et viens. J’avais déjà un peu plus de mal de par ma fatigue que je commençais à sentir. Je me donnais tout de même à fond avec le peu de force qu’il me restait, finissant par l’entendre gémir..
Attendez, non, sérieusement ? Mon sourire s’élargissait de plus en plus jusqu’à ce qu’elle daigne lâcher quelques soupires bien plus prononcés.. J’avais tout de même gagné une partie de la victoire !

- C’est bon…

J’étais tout de même à bout, tenant d’une main ferme sa hanche qui bougeait en totale symbiose avec mes mouvements.


--------------------------------------------


I do not search, I find.
avatar

Apprends à me connaitre
A savoir:
Ingénu
Voir le profil de l'utilisateur http://beaconhillsdailynews.forumactif.org/t196-i-m-reed-casey
Meute : Humains.
Amours : Rosie ♡
Occupation : Fouineur.
Messages : 315
RPs : 103
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: What ? It's a... Human ? [Saskia] [Attention, sujet hot, peut heurter la sensibilité des plus jeunes] Ven 29 Avr - 0:49
What ? It's .... a Human ?
Feat Casey Reed

 

 


Oui effectivement c'était joué d'avance ! Il perdrait, bientôt il me supplierai d'en finir. Je sentais ces mouvements déjà plus lents avec moins de force que précédemment. Personnellement, je n'avais clairement pas fini avec lui, il était hors de question que ma partie de jambe en l'air dure qu'une petite dizaine de minutes. Je pouvais toujours prendre la relève s'il se sentait fatigué. Pour le moment, je le laissais continuer ces mouvements de bassin s'accordant parfaitement au mien. Je l'entendais toujours gémir, parfois il glissait quelques phrase comme "c'est bon". Heeey oui mon petit jeunot, tu aurais du t'y mettre bien plus tôt, tu ne serais pas déjà essoufflé comme un asthmatique (dieu merci, je n'avais jamais couché avec un asthmatique).
A nouveau je le sentis éjaculer en moi. C'était moins puissant que la première fois, moins d'ardeur, mais on ne pouvait pas non plus le lui reprocher. Après un long cri de bien être que toute la forêt avait sûrement entendu, il se laissa tombé à mes côtés, complètement exténués. Je levai un sourcil provocateur et lâchai un petit rire.

- Alors qui a abandonnée le premier ?

J'étais fière de moi, il avait abandonné, le premier. Il ne répondit rien, se contentant de me jeter un regard noir. Même si son entrejambe était fatiguée, ses mains continuaient de parcourir mon corps. Oui on avait compris, il aimait beaucoup mon corps. Je m'assis en califourchon sur lui, et je fis dans son regard un espèce de mélange de désir et de peur de ne pas pouvoir assumer un prochain round. Un petit sourire amusé traversa mon visage, t je me contentais de déposer un suçon dans son cou, puis de descendre mordiller ses tétons, passait ma langue dans son nombril de manière très provocante, puis je descendis à nouveau pour aller jouer avec son sexe. Au début, je ne faisais que passer ma langue, dessinant les contours, je l'entendais à nouveau retenir des gémissements, puis je passais son sexe dans ma bouche, faisant des mouvements de va-et-viens rapide, dévoilant parfois les dents. Je l'entendis hurler de plaisir, je ralentis le mouvement entendant son cœur avoir plusieurs raté. Puis enlever son jouet de ma bouche. Je lui fis un petit clin d’œil le temps qu'il reprenne son souffle.
Cette petite pause et cet embrassade semblait lui avoir redonné des forces, il agrippa mes fesses ou je sentis ses ongles se plantai dans ma peau. Alors que son bassin se diriger vers le mien, je griffai son torse en le repoussant à terre et allai à ma voiture que j'avais laissé non loin. A peine quelques mètres. Je m'assis sur le capot et d'un doigt, lui fit signe d'approcher. Il se releva avec peine et marchai ... bizarrement. Visiblement son entre-jambe le faisait souffrir mais il continuait d'avancer vers moi avec le même désir de continuer dans ses yeux. Certes c'était un muscle qu'il n'avait jamais utilisé, et on pouvait dire de ce puceau qu'il était tenace.
Il avait vraiment apprécié cette partie sur la souche. Certes être dépuceler par une femme avec autant d'expérience ne pouvait que lui plaire. Contrairement à la plupart des hommes, il ne fit pas attention à ma voiture, se contentant de caresser mes jambes et de les écarter afin de pouvoir à nouveau me pénétrer. Mais à quelques millimètres de pénétration, j'inversai les positions. Il se trouva couché sur le dos sur le capot de la voiture, et moi sur lui.
J'unis nos deux corps d'un violent coup de hanche qui lui arracha un cri. Les mouvements de va-et viens étaient bien plus dur que les siens et je n'hésitais surtout pas à aller "en profondeur". Chaque coup de hanche lui arrachai des cris, des hurlements et des gémissements.

Je fermai les yeux, pensant à nouveau à mes premières parties de jambes en l'air. Même si j'avais eu d'innombrable partenaire sexuel aucun n'avait réussi à le rattraper. Beaucoup d'iront que c'est une question de sentiments, je n'en suis pas sûre. Je dirais plutôt qu'il faut avoir le bon coup de main. Chose bien sûr que le jeunot ne pouvait pas avoir au bout de si peu de temps.
Toujours les yeux fermés, continuant mes mouvements de va-et viens s'accordant au gémissements du jeunot, je repensais à la dernière fois que j'avais couché avec lui. Je me souviendrai toujours à quel point c'était bon, à quel point j'avais apprécié. C'est en repensant à lui que je lâchai dans un murmure :

- Oh Caine ....

 

 
© ANARCISS sur epicode
 

--------------------------------------------

avatar

Apprends à me connaitre
A savoir:
Voir le profil de l'utilisateur http://beaconhillsdailynews.forumactif.org/
Meute : Aucune
Amours : Non plus maintenant
Occupation : survivre
Messages : 41
RPs : 9
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: What ? It's a... Human ? [Saskia] [Attention, sujet hot, peut heurter la sensibilité des plus jeunes] Jeu 5 Mai - 10:56

What ? It's a.. Human ?
Casey & Saskia
You are..?

J'étais maintenant là, gisant à côté d'elle tout en haletant pas mal. Elle commençait à me regarder tout en rigolant.
Moi, moi j'allais abandonner ?
A vrai dire j'aurais certainement aimé m'arrêter là.. J'étais complètement HS, et je ne pouvais plus continuer. Du moins, mon bas ne pouvait plus suivre cette cadence rythmée. Mais elle, elle semblait en vouloir encore au vue de ce qu'elle me disait.. Surtout dans l'intonation de sa voix.

Je me penchais alors et revenais parcourir doucement son corps. J'allais lui dire que je n'en pouvais plus, que j'étais complètement lessivé elle finit par venir sur moi. Je déglutis alors, reposant mes mains sur ses hanches et la fixais.

- S-Saskia...
La revoilà répartit.

Elle était descendue à mon nombril, allant ensuite à mon entrejambe pour commencer a me refaire " du bien ". Elle continuait ses mouvements de va et viens et moi je commençais à gémir de nouveau, serrant les poings le long de mes flancs. Je lâchais alors quelques cris, soupirant fortement.. Elle se retirait alors soudainement, me laissant ainsi tout en accompagnant son geste d'un clin d'œil... Alors voilà, tu n'en n'avais pas fini hein ? Pour moi c'était trop tard, elle avait remonté ce désir guidé par mon entrejambe.
Elle me faisait signe de venir une fois partie non loin, je me relevais tout en commençant à traîner les pattes vers elle. Une fois arrivé vers l'endroit désiré je me remettais a choper ses cuisses contre moi et la regardais dans les yeux, éperdument envoûté.
Elle venait me pousser contre sa voiture froide, me faisant frissonner de tout mon long.
Elle revenait sur moi, n'attendant même pas pour faire de nouveau coïncider nos hanches entres elles. Elle avait recommencé ses mouvements qui me faisait crier et déglutir. Nouveau round, nouvelles règles. C'était encore à elle de me faire suivre ses mouvements, mais cette fois si j'étais déjà pratiquement sûr que je ne pourrais continuer les siens.
Caine ? Ben voilà qu'elle échange mon prénom... Je lâchais une nouvelle grimace et attrapais sa hanche sur laquelle je plantais mes ongles le plus profondément que je le pouvais... Tu croyais t'en sortir indemne hein...?

- Casey... C'est pas compliqué.. !
Ja grimaçais une fois encore et me redressais a contre cœur pour prendre dans mes deux mains ses hanches et avoir son visage plus proche du miens. Je la scrutais carrément.

--------------------------------------------


I do not search, I find.
avatar

Apprends à me connaitre
A savoir:
Ingénu
Voir le profil de l'utilisateur http://beaconhillsdailynews.forumactif.org/t196-i-m-reed-casey
Meute : Humains.
Amours : Rosie ♡
Occupation : Fouineur.
Messages : 315
RPs : 103
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: What ? It's a... Human ? [Saskia] [Attention, sujet hot, peut heurter la sensibilité des plus jeunes]
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
What ? It's a... Human ? [Saskia] [Attention, sujet hot, peut heurter la sensibilité des plus jeunes]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
Sujets similaires
-
» Une leçon X avec grand-père (Victor) (Attention sujet Hot)
» Attention chien méchant... [PV: Karas ♫][Rang B ]
» Conflits entre les syndicats au sujet du CEP et des elections.
» 02. Crying shame [sujet terminé]
» Save The human right to food: International mission to Haiti

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Beacon Hills Daily News :: Beacon Hills :: Forêt :: La clairière-
Sauter vers: